Présentation de l'Association Père le Bideau (APLB)

 

Sommaire



Préambule

Fondée en 1941 par le Père Jean-Baptiste Le Bideau, l'APLB se donne pour mission de protéger, insérer, éduquer, soigner et aider à se construire des personnes en difficultés sociales, affectives, familiales qui lui sont confiées.         

Les valeurs et les principes d'action de l'association trouvent leur concrétisation dans le projet associatif et les principes d'accompagnement des publics fragiles qu'elle accompagne. L'association défend des valeurs humanistes universelles en menant des actions non marchandes, dans le cadre d'une gestion désintéressée.

Les établissements et services, dans la prise en charge des personnes accompagnées, portent et défendent des valeurs et principes de laïcité et notamment :

  • le respect de chacun et la tolérance
  • l'humanisme et la dignité de la personne
  • la solidarité et l'entraide
  • l'écoute, la compassion et l'échange
  • la protection physique et morale
  • le droit à l'éducation et à l'accès au savoir
  • l'accès à la responsabilité et à l'autonomie par une vie participative et le travail
  • le devoir de confidentialité

 

Dans un contexte socio-économique complexe, qui fait appel plus que jamais à la solidarité, la protection sociale et l'accompagnement des personnes, l'APLB désire affirmer sa contribution à la construction d'une société plus juste, humaine et solidaire.

A ce titre, notre association se positionne comme un acteur citoyen doté d'une parole et d'une identité forte, dépositaire d'une éthique, d'une histoire et de valeurs fondamentales.

L'APLB se revendique comme un acteur dans le champ de l'économie sociale et solidaire.

Son siège social est fixé à ANGOULÊME (16), 48, rue de la Charité.

 

Les missions de l'APLB

  • l'accompagnement, la protection, l'aide, la promotion, le soutien, l'éducation, la formation, l'hébergement, le soin, la défense, la représentation, l'insertion, des publics fragiles ;
  • la promotion et le soutien sous toutes ses formes, au profit de toutes personnes physiques ou morales, dans le but d'agir en faveur de publics fragiles ou de leur cause.

Projet Associatif 2015/2020

La devise de l'APLB

« Accueillir, Reconstruire »

 

L'organisation de l'APLB

  • Les Structures de base :
    • Les Sections associatives autonomes, les Bureaux de ces Sections sont désignés par le Conseil d'administration. Le président délégué de Section fixe les modalités de fonctionnement du Bureau de la Section qu'il préside.
    • La Direction générale de l'association dirigée par un directeur général désigné par le Conseil d'administration.

  • Les Structures de gouvernance :
    • L'Assemblée Générale de l'association
    • Le Conseil d'administration
    • Le Bureau du Conseil d'administration
    • Le Président du Conseil d'administration et de l'association
    • Le Président Délégué de chaque Section associative autonome
    • Les Bureaux de Sections

  • Les Sections autonomes :
    • La Section associative autonome portant le nom « APLB-ETTI »
    • La Section associative autonome portant le nom « APLB-AI »
    • La Section associative autonome portant le nom « APLB-Social et Médico-social »
    • La Section associative autonome portant le nom « APLB-Formation »
    • La Section associative autonome portant le nom « APLB-Protection Juridique des Majeurs »

 

L'organigramme de l'APLB

 

L'histoire de l'APLB

La force d'une conviction:

Le Père fondateur, Jean-Baptiste le Bideau  est né le 28 mars 1890 à Kergo, dans le Morbihan, Il entre au petit séminaire d'Auray à 12 ans.

Il choisit la vie religieuse et missionnaire des Montfortains et est ordonné prêtre à 21 ans au Canada, où il est parti malade, suite à une tuberculose contractée pendant son noviciat.

Il séjourne au Canada de 1911 à 1930 et découvre l'éducation de l'enfance malheureuse dans un orphelinat agricole.

Rapatrié en France suite à un nouveau développement de sa maladie, il est soigné puis envoyé en 1933 à Angoulême, dans la communauté Montfortaine d'Obézine, pour se reposer.

Son état s'améliorant, il va prêcher des retraites dans toute la région. Durant ses temps libres, il anime un patronage pour les enfants de quartiers défavorisés où vivent des familles dans une grande pauvreté.

Dès le début de la guerre, le patronage prend de l'ampleur. Avec l'aide de dames bénévoles, il organise des goûters, puis une cantine. Il devient mendiant pour nourrir les enfants.

Devant le flux des enfants égarés, abandonnés, orphelins suite à la débâcle, la Petite Œuvre, comme on l'appelle alors, s'installe dans diverses maisons jamais assez grandes, pour finir dans les baraquements militaires de Chanzy.

 

« N'oublions jamais que la place de l'enfant est auprès de sa famille naturelle. Il faut essayer d'éloigner le moins possible les enfants de leurs attaches pour ne pas les déraciner ». 

Père Le Bideau, 1957

 

    

 

De la reconnaissance publique à la reconnaissance légale :

Une association est créée en 1941. Elle prend le nom de:« La Mère des Pauvres », ses statuts sont déposés à la préfecture d'Angoulême.


Fin de l'année 1944, l'Association et ses centaines d'enfants s'installent à Basseau sur le camp des « Trois Chênes ». C'est à cet endroit qu'est aujourd'hui domicilié le siège social de l'Association.

En 1945, l'Association prend le nom de « Marie Mère des Pauvres ».

Elle ne cesse d'augmenter en capacité d'accueil et reçoit dès 1945, sans exclusive, tout enfant en difficultés et nécessitant d'être aidé, dans des structures de plus en plus adaptées et spécialisées dans les différents modes de prise en charge.

 

C'est en 1978 qu'elle prend le nom de son fondateur décédé en 1973. Elle devient alors l'APLB (Association Père Le Bideau).

 

 

 

 

 

L'APLB en Chiffres

Depuis sa création, et son engagement initial auprès des enfants, plus de 14 000 jeunes ont bénéficié d'une mesure d'aide au sein de l'APLB.

Chaque année, nous accueillons et accompagnons des jeunes (pour certains au-delà de leur majorité) et leurs familles, ainsi que des adultes rencontrant des difficultés (formation, emploi, insertion, protection juridique).

+

Enfants et jeunes accompagnés en protection de l’enfance
+

Enfants et jeunes accompagnés en ITEP SESSAD
+

Adultes accompagnés (CHRS et autres mesures du SAH)
+

Adultes accompagnés Missions judiciaires
+

Adultes accompagnés en formation professionnelle
+

Adultes accompagnés en insertion
+

Adultes accompagnés en protection juridique des majeurs

 

Nos implantations

Dans un large ¼ sud-ouest de la France, nous nous efforçons de répondre aux besoins des différents territoires, en adaptant au mieux nos actions et interventions à destination des enfants et adultes concernés.

2 5
Régions économiques    Départements

 

 

Les professionnels (en cours de rédaction)

L'APLB, c'est + de 525 salariés de l'APLB dont XXX en CDI.

+ de 80 % sont des professionnels appartenant au champ de l'éducation.

 

XX XX
Femmes Hommes

 

Notre financement

( en cours)